Confitures - Desserts PAGE 1, 2, 3, 4



Coulants au chocolat

Recette trouvée sur Marmiton

Je bavais depuis longtemps devant ce dessert au chocolat et j'attendais une occasion favorable pour me lancer (toujours ma crainte des calories...) L'anniversaire de ma fille aînée a été une bonne occasion et je pense que je n'attendrai pas le prochain anniversaire pour refaire cette recette !

C'est sublime !!!

 

 

Pour 6 ramequins (j'en ai fait cinq)

150 g de bon chocolat noir

3 oeufs

35 g de farine

80 g de sucre

100 g de beurre

1 cc d'extrait de vanille

 

Beurrer et fariner l'intérieur des ramequins et les placer 5 min au frigo.

Casser le chocolat en morceaux et le faire fondre (pour moi au micro onde avec 2 CS d'eau et pour 1 min)

Dès que le chocolat est prêt, ajouter le beurre coupé en morceaux et mélanger intimement. Dans une jatte, fouettez les oeufs et le sucre, ajoutez la vanille et mélanger ensuite les deux appareils.

Répartir dans les moules et placez-les au frigo pour une heure.

Préchauffer le four à 210°C et enfournez pour 10 min (pas plus !)
Laissez tiédir une dizaine de minutes avant de déguster. Mmmmhhh !!!!

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Ramu (jeudi, 14 janvier 2010 21:21)

    Miam!!J'en fais mais je dois me priver.Ho sempre l'orticaria.Piove da lunedì,finalmente ha smesso un pò.Buona notte!


Orange curd (crème à l'orange)

Un dessert vite fait, pas cher et bon !

Pour 2 personnes
Le jus de 2 oranges
60 g de sucre (cassonade) à ajuster selon vos préférences
1 cc bien bombée de Maïzena
1 œuf

Préparation :
Dans un saladier, battez l'œuf et le sucre. Ajoutez le jus des oranges dans lequel vous aurez mélangé la Maïzena. Battez bien l'ensemble.
Si vous souhaitez un goût plus prononcé et que vos oranges sont bio, vous pouvez ajouter le zeste de l'une d'entre elles.
Portez le tout sur feu doux et laissez cuire jusqu'à épaississement sans cesser de remuer.
Je vous conseille de placer immédiatement la casserole dans un fond d'eau froide et de continuer à remuer quelques minutes jusqu'à ce que la préparation tiédisse. Cela évitera la formation d'une « peau » inesthétique.
Mettez en pot. Cette crème se conserve facilement quelques jours au réfrigérateur.

Laissez libre cours à votre imagination pour la déguster.
Je l'imagine aussi avec du chocolat noir râpé dessus...
Ou alors, pourquoi ne pas l'aromatiser avec du Grand Marnier pour un dessert plus chic.
Et pourquoi pas aussi sans chichi, telle quelle, pour un dessert tout simple ?

 

23 mars 2009
23 mars 2009

Là, c'était juste avec quelques mûres du jardin (décongelées).

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Ramu (samedi, 16 janvier 2010 13:46)

    Ciao!Dopo il sole di ieri oggi è un altra storia:che freddo!!Buon fine settimana.Baci.


Confiture de figues séchées

1 boîte de figues séchées (ou environ 600g)
1 l d'eau environ
Sucre : 60 % du poids des figues réhydratées
1 ou deux jus de citrons selon la quantité de fruits

Cuisson : environ 40 minutes

 

Je me suis inspirée d'une recette trouvée ici

 

 

 

 

La veille
Bien laver les figues (je les fais tremper en plus 10 min dans de l'eau chaude additionnée de vinaigre blanc pour bien ôter toute trace de poussière et de produits chimiques).
Déposez ensuite vos figues lavées dans un saladier et recouvrez-les d'eau froide.
Laissez tremper toute la nuit.

Le lendemain
Vos figues sont gonflées, réhydratées. Equeutez-les une à une (je sais, ça prend du temps, mais qu'est-ce que c'est désagréable de tomber sur ce petit bout tout dur !). Je le fais avec des ciseaux. J'en profite pour les couper en deux ou quatre selon la taille.
Pesez maintenant vos fruits. Calculez le poids nécessaire de sucre.

Versez les figues dans une casserole à confitures avec le jus de trempage (qui doit juste les couvrir pas plus) et le jus de citron.
Cuire l'ensemble une vingtaine de minutes.
Ajoutez ensuite le sucre et faite cuire à feu assez vif jusqu'à ce que la confiture nappe la spatule.
(ou test de l'assiette : placez une assiette dans le congélateur ou le freezer pendant 5/10 min et laissez tomber quelques gouttes de confiture. Si elle fige assez rapidement, c'est qu'elle est prête)

Mixez plus ou moins grossièrement selon vos goûts et mettez vite en pot. Retournez les pots (bien fermés, hein !) jusqu'à ce qu'ils soient parfaitement refroidis.

 

Ce n'est peut-être pas aussi bon que la confiture faite avec des fruits frais, mais en cette saison, cela dépanne bien. Et puis dans les yaourts maison, qu'est-ce que c'est bon ces petits grains qui craquent sous la dent  !!!

 

 

 

11 mars 2009
11 mars 2009

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Crumble à la rhubarbe

Bientôt la rhubarbe nouvelle dans les jardins !

En attendant, occupons-nous des derniers sachets congelés de la récolte 2008.

La rhubarbe se congèle très bien : lavée, effilée (je ne connais pas le terme pour dire qu'on ôte les fils, comme les côtes de bette), bien séchée et taillée en tronçons.

 

 

 

Préparation : 20 minutes
Repos : 1 heure
Cuisson : 25 minutes
Pour 6/8 personnes

- 800 à 1000 g de Rhubarbe
- 50 g de Sucre semoule
- 200 g de Farine de blé
- 150 g de Cassonade
- 1 sachet(s) de Sucre vanillé
-50 à 60 g de poudre d'amandes (facultatif)
- 2 cuillère(s) à café de Levure chimique
- 150 g de Beurre
- 1 pincée(s) de Sel

Pelez, lavez et coupez les tiges de rhubarbe en tronçons de 2cm. Mettez-les dans une passoire. Saupoudrez-les de sucre semoule et laissez dégorger 1 h.

Préchauffez le four à 200°C (th. 6/7). Beurrez un plat à gratin.

Dans un saladier, mélangez du bout des doigts le beurre, la farine, la levure, le sel, 100g de cassonade, la poudre d'amandes et le sucre vanillé. Vous devez obtenir un sable grossier.

Egouttez la rhubarbe. Répartissez-la dans le plat à gratin. Saupoudrez-la du reste de cassonade. Couvrez de pâte à crumble. Enfournez pour 25 minutes à 200°C (Th 6/7)jusqu'à l'obtention d'une croûte bien dorée.

Servez chaud ou tiède. Avec ou sans boules de glace à la vanille.(bon, au point où on en est au niveau calories, on ne risque rien à prendre de la glace aussi, autant se faire vraiment plaisir ^^ Oui, mais alors juste une boule, pas plus !)

 

11 mars 2009
11 mars 2009

Écrire commentaire

Commentaires : 9
  • #1

    Manon (lundi, 30 mars 2009 18:58)

    MMmmmm coulant au chocolat =)

  • #2

    Manon (lundi, 30 mars 2009 18:59)

    Et le crumble aussi ... miam

  • #3

    Colombe777 (mardi, 14 juillet 2009 23:52)

    arfffffff oserai-je succomber à la tentation????
    bisou ma marie Dieu te bénisse

  • #4

    Colombe777 (mercredi, 15 juillet 2009 21:46)

    voila une recette que je vais pouvoir faire,dans ma nouvelle cuisine,oufffffff travaux finis pour la cuisine,la prochaine,c'est deux chambres,mais je sens que je vais prendre des forces en faisant tes recettes là ma belle
    bisou d'alsace Colombe777

  • #5

    Marie (mercredi, 15 juillet 2009 22:09)

    Tu as raison, Colombe, il n'y a rien de tel que les gourmandises pour reprendre des forces ! Bises !

  • #6

    Ramu (mardi, 21 juillet 2009 21:28)

    Je ne connaissais pas avec les figues séchées.Peut etre connais tu les mostazzoli,figues sèches aux amandes..Bonne soirée et merci de ta visite.

  • #7

    Rébecca (vendredi, 31 juillet 2009 23:39)

    Eh oui ta trouvé lol enfin pas exatement encore hihi
    D'ici qq jour je vais faire un article pour expliquer tout ça et... tu en sera un peu la vedette . Comment ? bah tu verras !
    Gros bisous !
    God bless

  • #8

    Ramu (vendredi, 18 septembre 2009 13:53)

    ça sent bon chez toi!Bonne journéE!Baci.

  • #9

    Colombe777 (jeudi, 03 décembre 2009 10:01)

    hummmmm qu'est ce que je m'en mangerai bien tien
    Bonne journée Marie...merci pour ta fidélité sur mon blog...bisou


Boulange


Pain à l'huile d'olive

500g de farine T55 ou T65

1 quart de carré de levure de boulanger fraîche : env. 11g (ou 1 sachet de levure déshydratée)

3 CS d’huile d’olive

1 cc de sel

300 ml d’eau tiède

Préparation du levain : Dans un bol, mélanger 100 g de farine avec la levure et 100 ml d’eau tiède. Laissez reposer 10/15 min.

 

Dans un saladier, versez 400g de farine et le sel, mélangez bien. Faites un puits et versez l’huile et le levain. A l’aide d’une spatule en bois, commencez à mélanger et ajoutez peu à peu 200 ml d’eau tiède.

Dès que les ingrédients sont bien mélangés, versez l’ensemble sur un plan de travail et pétrissez une dizaine de minutes. La pâte est ferme, souple, non collante. Si toutefois elle a tendance à coller, ajoutez très peu de farine à la fois sur le plan de travail.

 

Farinez votre pâton et mettez-le dans un saladier. Placez-le dans une pièce chaude (au moins 22°C) et couvrez votre saladier d’abord d’un torchon puis de vêtements ou couvertures polaires. La température élevée favorisera la levée de la pâte. Laissez lever 1h30 environ.

Si toutefois il fait trop froid chez vous, utilisez votre four pour la levée : faites chauffer votre four sur Th 1 (50°C maxi) pendant 5 min puis éteignez-le et mettez votre saladier à l’intérieur pour une heure.

Je préfère la levée lente en dehors du four avec plusieurs couvertures sur le saladier, mais si on est très pressé, c’est une solution de dépannage.

 

Lorsque votre pâte a bien gonflé, mettez-la sur un plan de travail légèrement fariné, pétrissez-la rapidement et donnez-lui une forme allongée et laissez à nouveau reposer dans les mêmes conditions que précédemment pendant une trentaine de minutes.

 

Allumez votre four à 240°C (th8)

Avant d’enfourner votre pain, faites quelques incisions à l’aide d’une lame bien affûtée. Préparez un demi-verre d’eau que vous jetterez dans la lèchefrite dès que vous aurez mis le plat avec votre pain sur la grille et fermez immédiatement la porte du four.

Cette action provoque « un coup de buée » qui favorise une belle croûte croustillante.

Laissez cuire 10 minutes à 240°C  puis baissez à 210°C et laissez cuire encore 25 min.

Placez sur une grille dès la sortie du four.

Attendez le complet refroidissement pour couper de belles tranches…

Mes filles voulaient absolument le goûter chaud : je leur ai fait goûter ce que ma grand-mère en Calabre me faisait lorsqu’elle sortait le pain tout chaud du four à pain du village : des tartines de pain chaud avec un filet d’huile d’olive et un peu d’origan… un délice !!!

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Pain sans pétrissage

Le pain sans pétrissage

Une recette de pain facile qui réduit le temps de préparation car il n'y a pas de pétrissage. Nous le trouvons très bon et il revient souvent sur la table

Télécharger
Pain sans prétrissage.doc
Document Microsoft Word 29.0 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Sarah (mercredi, 17 mars 2010 13:36)

    Certainement que ça sent bon chez toi avec toutes ces friandises! Et que je reste toujours gourmande pour les choses que Dieu me donne, et dans Sa Parole !
    Bises et bon courage. Shalom !
    Sarah


Page 1, 2, 3, 4