Confiture de tomates vertes aux épices

Une recette testée et partagée par Chantal

Une merveille pour accompagner du fromage de chèvre frais ou du gibier.

2 kg de tomates vertes  

700 g de sucre

2 jus de citron

2 pommes

poivre, cumin, clous de girofle, cannelle et gingembre

Oter les pépins des tomates et les couper en fines rondelles. Couper les pommes en petits cubes. Ajouter le sucre et les jus de citron puis laisser macérer une nuit.

 

Le lendemain, ajouter les épices (à doser en fonction de son goût personnel : j’avais insisté sur le gingembre mais il manquait de poivre)

 

 

Cuire 30 minutes (+ ou – en fonction de la densité en eau des tomates)

 

Verdict Marie : C'est tout à fait délicieux !

Je vous conseille de la mettre dans de petits pots, cela fait plus raffiné et plus "dégustation". Sinon, je l'ai testée aussi avec du poulet en tajine, cela convient parfaitement ! Avec le fromage de chèvre, Chantal a raison, c'est le top !!

De plus, une excellente façon de conserver les dernières tomates qui auront du mal à mûrir.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Ramu (vendredi, 24 septembre 2010 21:22)

    Mio padre ne parlava spesso ma non l'ho mai fatto e...non posso mangiar pomodori,grrr!!Buon fine settimana,bacioni!

  • #2

    Sonya972 (samedi, 25 septembre 2010 04:41)

    miam je prendrai bien un peu

    une petite bise du samedi

    belle journée ensoleillée

    il me semble qu'il pleuvait hier


Astuce pour coller les étiquettes sur les pots

J'ai trouvé cette astuce sur internet et je la trouve tellement pratique que je vous la livre à mon tour : il s'agit de préparer une solution pour faire tenir les étiquettes sur les bocaux sans scotch et sans colle :

Un peu de lait

du sucre semoule

 

Je n'ai pas de proportions précises : il suffit de mélanger par exemple une cuillère à café de sucre dans 3 cuillères à soupe de lait.

Il faut qu'il y ait suffisamment de liquide pour que l'étiquette trempe entièrement dedans.

Vous trempez donc soigneusement une étiquette et vous la placez sur le bocal. Vous tamponnez doucement avec un chiffon pour la faire adhérer et ôter l'excédent de lait.

Vous laissez sécher. Et si les bocaux ne sont pas dans une pièce humide, les étiquettes tiennent très bien.

Pas de problèmes si les étiquettes sont imprimées ou marquées au stylo à bille. En revanche, je doute que l'écriture tienne si on écrit au feutre ou à l'encre...


Gelée et confiture de coings

Pour obtenir le jus, deux solutions :
1 - avec un extracteur de jus :
Lavez soigneusement chaque coing pour éliminer le duvet. Les couper en deux ou 4 selon la grosseur. Otez les deux extrémités. Procéder ensuite comme le préconise la notice de votre appareil pour récolter le jus.

2 - à la casserole :
Lavez les coings. Coupez-les en deux ou plus dans un grand faitout. Couvrez-les d'eau froide.
Portez à ébullition et laissez cuire jusqu'à ce que les fruits soient tendres.
Mettre une passoire sur une terrine, la garnir de toile à passer les gelées (ou à défaut un torchon). Versez le contenu de la casserole et laissez le jus s'écouler librement.
Pour aller plus vite, j'ai déjà essayé de passer le jus avec un bas en nylon. Il faut laisser tiédir les fruits, mettre des petites quantités dans un bas et presser.

Pesez le jus obtenu. Comptez ensuite 750g de sucre pour 1l de jus.
Versez l'ensemble dans une casserole et bien mélanger ; mettre à feu doux au départ pour faire fondre le sucre puis augmentez légèrement pour obtenir l'ébullition. Laissez ensuite cuire à petits frémissements.
Remuer et écumez souvent.

La cuisson dure à peu près 25 à 30 min. Vérifiez en faisant le test de l'assiette.

 

Mettre en pots (stérilisés auparavant) et les retourner immédiatement. Ne les ranger qu''une fois bien refroidis.
La gelée sera définitivement prise au bout de deux jours.

Pour varier les goûts vous pouvez ajouter un demi bâton de vanille à la cuisson.

Confiture de coings aux pruneaux

Afin de ne rien laisser perdre, je récupère la chair des coings utilisés pour la gelée pour faire de la confiture.

Je passe cette chair (débarrassée du milieu dur et des pépins) au presse purée, grille fine ou moyenne.

Pendant ce temps, j'aurai fait chauffer (à frémissement) 1/2 litre d'eau  dans laquelle j'aurai mis à tremper  une poignée de pruneaux d'Agen (Hello Anne !)bien lavés ainsi que 2 sachets de thé Earl Grey.

Passer également les pruneaux au presse purée et bien mélanger. Ajouter l'eau de trempage.

Peser l'ensemble et calculez 75 à 80 % de sucre par kilo de fruit.

 

Faites chauffer doucement afin de faire fondre le sucre et laisser cuire environ 8/10 minutes (pas trop sinon la confiture est trop dure).

Mettez en pots

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Confiture de quetsches

Quetsches

Sucre : poids des quetsches dénoyautés x 0,750 (ou moins si vous ne la voulez pas trop sucrée, par exemple 650 g / kilo de fruits)

1 citron

 

 

 

  • Laver les quetsches.
  • Les ouvrir sans dénoyauter, juste pour voir s’il n’y a pas un ver dedans ; p.
  • Les verser dans une casserole et laisser attendrir (env 10 min).
  • Verser des petites quantités dans un moulin à légumes (grille à moyens ou gros trous) et essayer d’extraire un maximum de chair.  Jeter au fur et à mesure les noyaux.
  • Conserver une dizaine de noyaux que vous casserez afin d’en extraire l’amande.
  • Peser vos fruits débarrassés des noyaux puis versez-les dans la bassine à confiture. Ajouter la quantité de sucre désirée, le jus et le zeste du citron (le zeste uniquement si le citron est bio) et les amandes des noyaux que vous aurez coupées en tout petits bouts ;
  • Mettre à cuire à feu moyen en remuant souvent. A la reprise de l’ébullition, compter environ 15/20 min de cuisson.
  • Faire le test de l’assiette pour vérifier si la cuisson est bonne : placer une assiette une dizaine de minutes dans le congélateur. Lorsque vous pensez que votre confiture est prête, faites tomber plusieurs gouttes sur l’assiette bien froide ; si elle fige rapidement, c’est bon. Si elle s’écoule le long de l’assiette, poursuivez la cuisson.
  • L’idéal et de cuire rapidement afin de préserver les saveurs du fruit.

 

Si vous préférez dénoyauter (gare aux doigts tout noirs !) pesez les fruits juste après l’avoir fait.

21 septembre 2009
21 septembre 2009

Confiture de quetsches aux épices

Même procédé que ci-dessus.

Ajoutez à votre confiture, au lieu du citron, un jus d’orange et le zeste (bio) un bâton de cannelle et 1 CS de 4 épices.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Ramu (mardi, 22 septembre 2009 21:28)

    J'adore les quetsches,dommage qu'il n'y en a pas ici.Gros bisous,baci.

  • #2

    Anne (jeudi, 24 septembre 2009 17:55)

    Moi aussi, je trouve les quetsches extra... mais du côté d'Agen, c'est la prune d'ente qui fait les pruneaux !
    Anne


Confiture de thé Earl Grey

Parce que cette année, nous n'avons pas eu de fruits dans le verger...

et que nous ne pouvons pas nous passer de confitures... et que nous avons fait dans notre église une opération vente de gâteaux, et d'autres choses pour que tous les jeunes puissent participer aux DNJ - il a fallut trouver donc des idées de confitures originales.

J'ai trouvé quelques recettes dans le livre qui accompagnait les sachets de "Vitpris" (il s'agit de pectine).

A défaut de ce gélifiant, on peut sûrement utiliser de l'agar-agar, mais je ne saurais vous conseiller la quantité ; il faut faire des essais. En général, quelques grammes suffisent.

 

Gelée de thé Earl Grey
Pour 4 à 6 pots
6 sachets de thé Earl Grey
700 ml d'eau
700 g de sucre 1 sachet de Vitpris

 

Porter l'eau à ébullition et mettre les sachets de thé à infuser pendant 5 minutes.
Retirer les sachets de l'eau en les pressant bien.
Peser 700 g de sucre. En prélever 2 CS que l'on mélange à un sachet de Vitpris.
Réserver le reste de sucre pour plus tard.
Verser ce mélange dans la casserole de thé.
Ramener à ébullition et faires cuire pendant 1 min.
Ajouter le reste de sucre, ramener de nouveau à ébullition et laisser cuire 3 min.
En fin de cuisson, éliminer les dernières impuretés en surface.
Répartir la gelée dans les pots à ras bord, les fermer soigneusement et les retourner jusqu'à complet refroidissement.
La gelée sera définitivement prise au bout de quelques jours.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Gelée Orange-citron

Un délice avec des fruits frais ou du pur jus acheté

Gelée Orange et citron (pour 5 à 7 pots)
2,5 kg d'oranges
200 g de citrons
1 ,2 kg de sucre
1 sachet de Vitpris

 

 

 

 

Presser les fruits pour obtenir 1 kg de jus.
Débarrasser l'écorce de 2 oranges (de préférence bio) de sa partie blanche et la découper en très fines lamelles (zeste).
Placer le jus et les zestes dans un récipient adapté et porter à ébullition.
Peser 1,2 kg de sucre. En prélever 2 CS à mélanger avec un sachet de Vitpris.
Saupoudrer ce mélange sur le jus de fruits. Réserver le reste de sucre pour plus tard.
Remuer délicatement avec une cuillère en bois.
Porter à ébullition durant 3 min sans cesser de remuer puis ajouter le reste de sucre.
Ramener à ébullition en remuant délicatement et maintenir de nouveau à gros bouillons durant 3 min.
En fin de cuisson, éliminer les dernières impuretés.
Remplir les pots et bien les fermer et les retourner immédiatement.

Cette gelée marche très bien aussi avec du pur jus de fruit du commerce : j'ai essayé jus d'orange et citrons pressés bio, c'était très bon également.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Confiture Pêches-Verveine et Abricots-amandes

Avec des pêches et des abricots en boîte (si, si, il faut oser)

Pêches-Verveine
Pour 4 pots
2 grosses boîtes de pêches au sirop léger
50 % du poids des pêches en sucre
1 CS de verveine séchée bio

 

 

             Couper les demi-pêches en quatre et les verser dans une bassine à confitures.
Ajouter ½ verre de sirop dans la casserole. Porter l'ensemble à ébullition et cuire environ 10/12 minutes.
Ajouter le sucre et la verveine froissée entre les mains. Porter à nouveau à ébullition et laisser cuire à gros bouillons environ 10 min.
Mettre en pots, fermer hermétiquement et les retourner de suite.

 

 

Dans le même style, j'ai essayé les abricots en boîte, ça marche aussi !

Abricots-amandes
Pour 2 pots
1 grosse boîte d'abricots au sirop
Une poignée d'amandes effilées
70 % du poids des abricots en sucre
1 cc de kirsch

 

        Couper les abricots en deux et mettre dans une bassine avec ½ verre du sirop.
Laisser cuire 8/10 min.
Verser ensuite le sucre, le kirsch et les amandes et laisser cuire à gros bouillons 6 à 8 min.
Mettre en pots, fermer et retourner.

 


Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Anne (mercredi, 06 mai 2009 11:32)

    Des nouveautés toutes en douceur sur ton site... miam !
    La gelée au thé me tente bien...
    @+
    Anne

  • #2

    Marie (jeudi, 07 mai 2009 17:31)

    Tu as raison d'essayer, Anne, si tu aimes la bergamote, cette gelée est une vraie gourmandise !